Ceci est un extrait du film "Beautés sauvages" tourné sur le plateau d'Aubrac.

Filmer les cerfs dans les bois nécessite de s'approcher assez près au risque de se faire quelques frayeurs, comme dans la séquence où un cerf brame à deux reprises sur une vue en contre-plongée. Ce jour-là, j'étais assis au pied d'un arbre, pensant rentrer bredouille, quand un cerf se dirige droit vers moi, brame à trois mètres et me frôle en repartant. Il ne m'avait pas repéré du tout mais je n'en savais rien. Je ne sais pas si aujourd'hui j'aurais eu le réflexe de filmer.